Michel Weber
Expert-comptable et commissaire aux comptes, Michel Weber justifie de plus de 20 ans d’expérience au service des entreprises. Depuis plus de deux décennies donc, il accompagne au quotidien les entreprises en Alsace et à Strasbourg via le groupe Fiduest dont il est membre, et les aide à développer leur activité et atteindre leur plein potentiel.
GET 50% OFF TWO WEEK

Michel Weber : le parcours professionnel

Michel Weber est expert-comptable, spécialiste de la transmission d’entreprises. Il est par ailleurs associé de plusieurs sociétés d’expertise comptable et de commissariat aux comptes. De plus, il est membre fondateur de l’association GPA Alsace Groupement de Prévention Agréé regroupant plusieurs professions, à savoir des juristes, avocats, notaires, experts-comptables, juge du Tribunal de Grande Instance de Strasbourg, chambre commerciale. 

Très jeune, Michel Weber se passionne pour l’accompagnement de structures commerciales. C’est la raison qui le pousse à faire des études dans ce sens, notamment en obtenant un baccalauréat G3 Technique Commerciale. Il intègre ensuite la prépa’ Haute Ecole de Commerce de Strasbourg et obtient, en 1995, un diplôme d’expertise-comptable. Après avoir décroché son diplôme, il travaille pendant dix ans en tant que formateur animateur au sein de plusieurs établissements d’études supérieures, notamment la Chambre des Métiers section Brevet de Maîtrise, l’Institut de Formation des Comptables, l’Académie des Métiers de la Gestion et de l’Economie, le Centre Europe… Par ailleurs, en tant qu’expert-comptable lui-même, Michel Weber était aussi correcteur des examens d’Etat DPECF, DECF et DESCF de la filière expertise comptable.

Parallèlement à cela, Michel Weber se met au service de nombreux petits cabinets d’expertise de sa région, avant qu’il ne soit recruté par le groupe Calan Ramolino à Strasbourg, exerçant principalement des missions de commissariat aux comptes. En 1997, il intègre la fiduciaire du Bas-Rhin, qui évoluera plus tard pour devenir le groupe Fiduest, dont Michel Weber est associé et co-gérant. Ayant pour vision de rester au plus proche des entrepreneurs en leur apportant conseil et suivi, le groupe Fiduest accompagne au quotidien les TPE, PME et professions libérales dans le développement de leurs activités.

New Zealand ranks highly in international measurements of human development, quality of life, education, government transparency, civil liberties, and economic freedom.

L’expertise de Michel Weber

Nous vous le disions, Michel Weber est à l’origine de la création de l’association GPA Alsace Groupement de Prévention Agréé, dont il est toujours membre à ce jour. Durant ses plus de 20 ans de carrière en expertise comptable et commissariat aux comptes, M. Weber a accompagné les entreprises de toutes tailles dans leur projet de développement. Lors de ses missions, il veille à être constamment à l’écoute des attentes et des besoins de ses clients, à établir une relation de confiance tout en faisant évoluer ses connaissances de façon constante afin de mieux servir sa clientèle. Il a aussi travaillé en étroite collaboration avec plusieurs acteurs alsaciens et lorrains, ce qui lui permet de rediriger ses clients vers un réseau approprié si besoin est. 

L’expertise de Michel Weber s’étend à de nombreux domaines, que nous pouvons résumer en ces points suivants : 

  • Gestion de patrimoine, notamment l’optimisation du patrimoine et de la transmission ;
  • Compte de campagne : audit légal de certification des comptes annuels ;
  • Audit social : gestion de paie et juridiction en droit du travail ;
  • Audit financier : communication des informations financières aux investisseurs des sociétés ;
  • Audit d’acquisition : examen approfondi pour assurer la réussite de la croissance des entreprises ;
  • Restructuration : accompagnement dans la stratégie de développement et de la réorganisation des entreprises. 


Michel Weber : spécialiste en transmission d’entreprises 

S’il est un domaine dans lequel Michel Weber, en tant qu’expert comptable, excelle et dans lequel il accumule le plus d’expérience, c’est celui de la transmission d’entreprises. Comme il le dit lui-même, il s’agit d’un domaine qui gagnerait à être mieux connu. Michel Weber explique par ailleurs que lorsqu’on parle de transmission, on parle surtout de la transmission à des tiers investisseurs, ou encore la transmission à ses enfants. Il insiste également sur l’importance de l’accompagnement des entreprises, chiffres à la clé : le rapport du ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, intitulé « Favoriser la transmission d’entreprises en France : diagnostic et propositions » et datant du 7 juillet 2015, révèle que 60 000 entreprises sont mises sur le marché chaque année dans l’Hexagone. En même temps, seules 185 000 sont identifiées comme reprenables, et seulement 30 000 sont cédées et 30 000 disparaissent. 

A ce rayon, ce sont les PME qui souffrent le plus, car elles ne disposent souvent pas d’informations suffisantes et ne sont pas assez accompagnées comme il se doit. On connait tous le rôle pivot des PME dans le tissu économique, notamment en matière d’emploi. A ce propos, il faut savoir que la transmission peut sauver 750 000 emplois, en plus de créer des dizaines de milliers d’emplois indirects. Cela dit, Michel Weber insiste sur le fait qu’une transmission ne se prépare pas à la dernière minute. Elle doit, au contraire, être pensée en amont, souvent lorsque le dirigeant s’approche de la cinquantaine. C’est à ce moment qu’il doit réfléchir à l’avenir de son entreprise, s’interroger sur la transmission au plus tôt car, parallèlement à la réflexion sur la transmission, l’entreprise doit continuer à tourner et à se développer. 

Le dirigeant a à sa disposition plusieurs solutions en matière de transmission de son entreprise, à savoir la cession à un salarié, la cession aux enfants, la donation aux enfants ou encore l’intégration d’un capital-risqueur dans le capital. Mais quelle que soit l’option choisie, il s’agit d’y réfléchir en amont et de bien la préparer. Dès que la solution est choisie, il est alors possible de mettre en place un plan d’action qui détermine les objectifs et qui prévoit un planning de réalisation, en plus d’un suivi de l’avancement du projet. Toute la difficulté cela dit est de faire le choix le plus judicieux pour l’avenir de l’entreprise, le dirigeant étant souvent occupé à gérer l’activité au quotidien.

C’est précisément à ce niveau que l’intervention d’un expert-comptable prend tout son sens. En effet, celui-ci agit en confident, en aiguilleur du choix du dirigeant, grâce à ses compétences techniques, fiscales, juridiques, sa connaissance de l’entreprise et de son fonctionnement, ses points forts et ses points faibles…